Renverser sa classe avec Moodle et Webinaria

Par Patti Holter. Enseignante en Anglais langue seconde, Collège Lionel-Groulx  [1]

Pour mes étudiantes et étudiants de niveau 100 en anglais, langue seconde, j’ai commencé à me questionner relativement à l’utilisation d’autant de temps en classe pour l’explication des concepts théoriques, tandis que les étudiants écoutaient passivement plutôt que de s’engager activement dans la pratique langagière. Avec le temps, j’ai aussi remarqué qu’il y avait plus d’étudiants ayant des troubles d’apprentissage ou des besoins particuliers, notamment dans le niveau 100, et que ces étudiants nécessitaient plus de temps pour bien saisir les différents concepts présentés dans le cours. C’est alors que j’ai décidé de repenser la dynamique de mon cours.

Les capsules vidéo

J’ai donc fait des vidéos portant sur mon contenu de cours, essentiellement des éléments de grammaire. Ainsi, j’ai créé des présentations PowerPoint animées que j’ai ensuite enregistrées, tout en y ajoutant une narration, à l’aide du logiciel gratuit de capture d’écran vidéo Webinaria. J’ai ensuite converti les capsules vidéo au format FLV et les ai déposées dans mon cours Moodle.

Capture d'écran d.une capsule vidéo dans le cours Moodle

Capture d’écran d.une capsule vidéo dans le cours Moodle

À la maison, comme devoirs, les étudiants regardent les capsules vidéo de la semaine et prennent des notes. Ils doivent apporter les notes en classe au cours suivant. Ils peuvent appuyer sur pause, rembobiner, et regarder les vidéos autant de fois que nécessaire. Chacun d’eux bénéficie donc du temps dont il a besoin afin de bien comprendre les concepts présentés.

Le déroulement en classe

Cette façon de procéder permet de libérer du temps de classe afin d’y réaliser des activités plus interactives. En effet, le cours suivant, en utilisant les concepts de l’apprentissage collaboratif, les étudiants effectuent en groupes des exercices qu’ils auraient normalement faits seuls à la maison. Ils peuvent utiliser leurs notes personnelles, mettre en pratique les diverses règles grammaticales et s’entraider en complétant les exercices. Je leur fournis aussi un corrigé afin qu’ils puissent se vérifier et corriger eux-mêmes leurs erreurs. Ceci prend généralement de vingt à trente minutes. Les étudiants participent ensuite à une variété d’activités interactives et sociales. Par exemple, ils peuvent avoir à présenter leur famille en classe à l’aide d’une photo, décrivant la personnalité et les intérêts de chaque membre de la famille en utilisant la langue anglaise. Après avoir manipulé et exploré à fond les concepts, les étudiants font un test, ce qui me permet de voir qui a acquis les connaissances.

Les avantages

  • Les étudiantes et les étudiants développent leur propre autodiscipline. L’information étant directement à leur disposition au moment et au rythme de leur choix, ils sont plus susceptibles de prendre des notes et de participer à l’apprentissage. Ils jouent un rôle actif et sont davantage responsables de leurs apprentissages.
  • Il est important de se rappeler que la classe inversée comporte beaucoup d’éléments sociaux, ce qui est beaucoup plus motivant dans une classe de langue. La salle de classe est beaucoup plus dynamique. Je ne suis plus le centre de l’activité. Je suis davantage en mesure de circuler parmi les groupes, d’aider les étudiants, de répondre à leurs questions et de leur fournir un soutien et de l’encouragement individuel. Ce qui est beaucoup plus stimulant et plaisant!
  • J’ai aussi remarqué que des étudiants qui dans leur vie n’avaient jamais pu atteindre le seuil de réussite en anglais ont pu obtenir 70 % ou 80 % dans mon cours. Cela leur donne un sentiment de réussite dans une matière qui les faisait généralement se sentir incompétents. Ils sont plus motivés à poursuivre! Par ailleurs, cela a aussi entraîné une diminution significative du nombre d’abandons et a augmenté le taux de réussite du cours.

La suite

Jusqu’à présent, je n’utilise la classe inversée que dans le niveau 100. Je songe à utiliser cette méthode pour les cours de niveau débutant. Je voudrais aussi poursuivre le développement de contenu et d’activités pratiques en ce sens.

Suggestions pour celles et ceux qui voudraient inverser leur classe

  • Assurez-vous que vos capsules vidéo sont en format FLV pour être lus dans Moodle.
  • Lors de la production de vos capsules vidéo, ne les numérotez pas. Je regrette de l’avoir fait. Maintenant, si je veux changer l’ordre de la matière ou insérer une nouvelle capsule entre les capsules vidéo existantes, la numérotation pose problème. De plus, lorsque les capsules sont numérotées, les étudiants croient qu’ils doivent suivre l’ordre numérique.
  • Une fois que vous avez formé des équipes d’étudiants, essayez de garder les mêmes membres d’équipes, à tout le moins pour la partie des exercices en classe. Les étudiants construisent des relations plus stables et consacrent plus de temps de qualité à leur travail collaboratif. Cependant, vous pouvez changer la composition des équipes pour des activités pratiques interactives occasionnelles après les exercices du début du cours. Ils aimeront cette façon de procéder!
  • Amusez-vous en assumant un rôle plus stimulant de soutien dans le processus d’apprentissage! Vous apprendrez à mieux connaître vos étudiantes et vos étudiants et à être davantage en mesure d’anticiper leurs besoins.

[1] Ce texte relatant mon expérience de la classe inversée est fortement inspirée de mon récit « Using Screencasts and Flipping the Classroom to Increase Student Success », paru en anglais, le 23 février dernier, dans Profweb – Learning Objects and Inspiring Learning.